ATELIERS DE FORMATION

 

Les projets de formations professionnelles ont débuté au début de l’année 1998. Un atelier de menuiserie (encadré par Felana) et un atelier de tissage et de couture (pris en charge par Vony) permettent aux enfants d’acquérir des connaissances dans l’artisanat – et donc une chance de renouer avec une vie au-delà de la rue. En tout, six formateurs s’occupent de ce volet de l’association. Les jeunes apprennent également le français et se préparent à l’examen du DELF pour attester de leur niveau A1 et A2 de français. Le français étant l’une des deux langues officielles à Madagascar – avec le malgache – c’est une compétence linguistique essentielle pour aborder la vie professionnelle. En outre, les jeunes peuvent profiter de cours sur la communication, la société et la vie professionnelle, avec un stage prévu dans une entreprise extérieure – ils peuvent entrer en contact au plus tôt avec des employeurs.

Pour les jeunes de Vony et Felana, des activités de loisirs sont également proposées – de la danse, du sport et de la musique.

 

VONY - L´atelier de tissage et de couture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire de Vony débute en 1996 avec l’achat d’une simple machine à coudre. A l’époque, les enfants du projet passaient l’après-midi à réparer leurs vêtements troués, ceci de façon bien provisoire. Les enfants furent très enthousiastes en découvrant le fonctionnement de la machine à coudre, ils commencèrent donc à l’expérimenter. La capacité d’acquisition de connaissances nouvelles des élèves fut impressionnante et la couture devint l’activité phare des après-midis. Au-delà de la simple réparation des vêtements, les élèves ont commencé à concevoir des tenues, par exemple des blouses, des jupes et des pantalons.

A la fin de l’année 1997 l’idée vint de créer un atelier de formation pour les filles, et en avril 1998 celui-ci s’ouvrit effectivement. L’atelier se tient actuellement au rez-de-chaussée, où s’y trouvent également la cuisine et la douche ; au premier étage habitent entre huit et quinze filles. Ces filles des rues ont donc l’occasion de poursuivre une vraie formation.

En débout de la formation, elles commencent par coudre et broder. Puis, progressivement, elles conçoivent des nappes, des robes, des poches, des serviettes de table ou des écharpes. Au fil du temps la qualité des créations s’améliore et les filles peuvent réussir finalement à les vendre. La. gamme de produits comporte des produits de la couture, de la broderie, du tissage et de la soie. Les revenus tirés de la vente des produits sont organisés ainsi, 10 % des profits sont dirigés sur un livret d’épargne de la fille concernée et 90 % sont  prévus pour renouveler le matériel. En outre, les filles reçoivent 4000 Ariary d’argent de poche (environ 1,30 €) par mois – ce qui doit les conduire progressivement à mieux gérer leur argent.

 

A l’issue de la formation, l’association Manda assiste les filles dans l’obtention d’un emploi. Parmi les filles, une majorité trouve un contrat à durée indéterminé dans leur secteur de formation, d’autres travaillent au marché ou comme femme de ménage. Par ailleurs, certaines filles se marient après la formation et se consacrent à une vie familiale. En définitive, dans la période qui suit la formation, les filles savent prendre soin d’elles-mêmes et assurer un rôle positif dans la société.

 

FELANA - L’atelier de la formation de menuiserie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’atelier de la formation de menuiserie Felana fut fondé par Zaza Faly e.V. en Décembre 1997. L’idée de cette formation est à l’origine d’un cours de menuiserie organisé par Centre National de l’Artisanat Malgache qui dispensait des cours à huit garçons de Manda. Le succès du cours chez les jeunes a conduit l’association à développer l’atelier Felana. Les garçons habitent ensemble dans la même maison – ce qui aide à créer une vraie communauté : ils se responsabilisent entre eux. Il est important de comprendre que sans ces formations les garçons de la rue auraient très peu de chance d’obtenir un emploi.

La menuiserie peut accueillir entre 15et 18 garçons qui viennent de finir l’école à Tsiry. Il y a une sélection rigoureuse effectuée par la direction de Tsiry – le critère le plus important est la motivation des garçons. Les principaux indicateurs permettant la sélection sont l’évolution personnelle dans le cadre scolaire et le comportement du jeune au quotidien.

Des cours de mathématique, du malgache, du français, de l’éducation sexuelle, de la religion et de la géographie font aussi partie de la formation à Felana. Les garçons reçoivent 4 000 Ariary d’argent de poche de (environ 1,30 €) par mois et une part de bénéfice de dix pour-cent sur les ventes effectués.

Lorsque l’on considère le passif de ces garçons, c’est toujours un réel succès lorsqu’ils parviennent à suivre leur formation pendant trois ans. Suite à l’achèvement de leur formation, les garçons reçoivent du soutien de l’association Manda quant à la recherche d’un logement et l’obtention d’un emploi. La plupart des garçons réussissent à trouver un emploi en lien avec leur formation, les autres travaillent de façon occasionnelle sur les marchés.

www.zazafaly.de

©2016 Heiko Jungnitz/ ZAZA FALY e.V.

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Google+ Social Icon