TSIRY - Centre de jour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre social TSIRY (signifiant en malgache « plante chatoyante ») fut  fondé par ZAZA FALY e.V. en Octobre 1995. Dans ce lieu, des enfants des rues sont pris en charge quotidiennement. L’association considère la « rue » comme étant leur cadre de (sur)vie, avec tous les effets inhérents sur le comportement des enfants – l’équipe essaie donc d’améliorer les conditions de vie en tenant compte de leurs spécificités psychologiques. Le but est donc une réinsertion progressive avec un effet bénéfique et réel sur le long terme.

 

Le centre propose aux enfants:

- un petit déjeuner et des repas variés chaque jour ;

- une sensibilisation à l’hygiène concernant le corps et les vêtements ;

- une assistance médicale, soins courants et dentaires gratuitement, prise en charge des opérations et        hospitalisations ;

- un encadrement préscolaire et scolaire pour l’alphabétisation et la réinsertion sociale ;

- une activité de prévention sur la drogue, la criminalité, le sida. Un temps consacré à l’éducation sexuelle ;

- une promotion de leurs talents dans les arts artisanaux et de la création avec pour objectif de valoriser les savoirs-  faires;

- l’occasion de s’amuser ensemble dans un cadre sain.

 

Actuellement, Tsiry est devenu un lieu familier pour 110 enfants : les filles et garçons entre 3 et 18 ans viennent au centre du lundi au vendredi. Ils reçoivent des repas, peuvent se laver et changer leurs vêtements. Ils poursuivent des études et ils ont la possibilité de se servir de ces connaissances acquises avec une confiance nouvelle.

Environ 90 % des enfants, qui viennent pour la première fois, sont analphabètes, le but principal des cours est relatif à l’alphabétisation et la réinsertion.  Ils apprennent à calculer, lire et écrire. Ils ont souvent des frères et sœurs qui participent aux autres projets de MANDA. La pédagogie du centre est axée sur les jeux et le travail en groupe– cette méthode éducative contribue à diminuer les angoisses et la violence.

Les connaissances apprises au centre sur l’hygiène, l’éducation sexuelle, le Sida et les normes de la société, permettent au fur et à mesure une prise de conscience des jeunes et donc une évolution positive. L’apprentissage de compétences artisanales et la production de produits valorisent efficacement les jeunes qui se découvrent un savoir-faire en plus d’un savoir-être.

En général, les élèves sont préparés durant un an pour l’intégration d’une école publique. Avec  une contribution symbolique de moins d’un euro par an demandée aux parents, ceux-ci font pleinement confiance en l’association et comprennent l’importance de cet accompagnement.

www.zazafaly.de

©2016 Heiko Jungnitz/ ZAZA FALY e.V.

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Google+ Social Icon